PORTRAIT  <>  2015

chêne et pvc  --  250 x 180mm

oOo

P1180457

Connaissez-vous Vasarely? Un grand artiste des années 50, 60.... Je pense que c'est lui qui a créé ce concept de portrait "en lamelles", ces dernières étant de largeur variable pour restituer les zones claires et sombres d'une photographie. Un bel exemple en est le visage de son mécène Georges Pompidou dans le halle du Centre d'art contemporain du même nom.

2015, Année de la Lumière ! ...  voilà le déclic qui m'a amené à créer mon propre programme d'usinage de lamelles de ce type, sur le modèle de mon prédecessur renommé.

Mon programme de CAO fait appel largement aux techniques de manipulation d'arbres de données de GrassHopper, d'une part pour découper une photo en pavés rectangulaires, d'autre part, pour chaque pavé, calculer la moyenne de luminosité de ses pixels puis traduire celle-ci en décalage d'abscisse le long de la lamelle de même ordonnée.

Une dizaine de prototypes m'ont été nécessaires pour identifier le bon matériau, la bonne épaisseur et les bonnes opérations d'usinage. Après essai sur feuille d'aluminium, contre-plaqué mince, plaque de plexiglass mon choix s'est finalement fixé sur des feuilles de polystyrène de 2mm d'épaisseur, que je grave en suivant le tracé des "inter-lamelles" (les lignes brisées fermées obtenues à partir du contour de deux lamelles adjacentes).

Enfin, j'ai conçu ce programme pour réaliser aussi bien des sculptures sur fond sombre où les zones claires de la photo sont traduites en lamelles, que des sculptures rétro-éclairées où ces mêmes zones claires sont traduites en inter-lamelle, par lesquelles la lumière nous éclaire.

A vous de juger du résultat ! Théoriquement toute photo peut être traduite de cette manière, cependant ma courte expérience me montre qu'il faut disposer de photos à fort contraste, exempte cependant de zones où ce contraste se localise sur des zones de taille trop réduite. Envoyez-moi une de vos photos et je vous dirai si elle est réalisable de cette façon!!

état de finition du portrait: léger ébavurage des lamelles avec une fine lime, avant de placer le tout sous verre, dans un cadre ad'hoc.

état de finition de la sculpture rétro éclairée: même ébavurage, puis disposition de la sculpture sur un support plexiglass à la taille de la coupelle, couvrant le spot LED extra-plat fixé à la place de l'ampoule halogène.

autres photos:

P1180455  P1180456  P1180454 

P1190316  P1190320  P1190317

 

 

page créée le 30/04/15